Conférenciers

Présentation : L'Échelle de Cincinnati au quotidien: ne pas confondre trouble du langage et confusion

Dr Serge Bergeron, M.D.

Dr Serge Bergeron, M.D.

Le Dr Serge Bergeron est diplômé en médecine de l’Université de Sherbrooke. Il a pratiqué comme omnipraticien à l’Hôtel-Dieu de Roberval et au Centre de réadaptation en déficience physique Le Parcours (à l’URFI et aux programmes externes en réadaptation fonctionnelle intensive). Il a aussi travaillé en gériatrie au CSSS Cléophas-Claveau, à La Baie, et comme médecin en réadaptation précoce en neurotraumatologie au CSSS de Chicoutimi, et il a enseigné au Programme de formation médicale à Saguenay, de l’Université de Sherbrooke.

Au cours de sa carrière, il a occupé des fonctions en gestion comme directeur adjoint des services professionnels au CSSS de Chicoutimi, directeur médical des services préhospitaliers d’urgence et médecin-conseil à la direction des services professionnels au CIUSSS du Saguenay Lac-Saint-Jean, de même que brièvement comme directeur des services professionnels au CISSS de Lanaudière. Actuellement, il est médecin expert en continuum AVC au MSSS, ainsi que directeur des services professionnels et multidisciplinaires au CRSSS de la Baie-James. Le Dr Bergeron est également membre du comité d’excellence clinique SSG-SAPA-DP-DI-TSA de l’INESSS.

Pierre Martin

M. Pierre Martin, TAPAQ

M. Martin est technicien ambulancier paramédic diplômé du Cégep de Ste-Foy et a entrepris des cours de perfectionnement en pharmacologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières et en interprétation d’électrocardiogramme à l’Université du Québec à Rimouski. Pratiquant les soins préhospitaliers depuis 2001, il a été responsable de la formation et de l’assurance de la qualité en soins préhospitaliers au CISSS de Chaudière-Appalaches de 2003 à 2020. Il a contribué au développement de la profession de technicien ambulancier paramédic au Québec en élaborant des formations de perfectionnement provinciales et les protocoles d’intervention clinique pour ce métier. Présentement, Pierre est conseiller clinique à la formation pour la Direction médicale nationale/SPU au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Présentation : Et si le dépistage infirmier faisait toute la différence ?

Sonia Mathieu

Mme Sonia Mathieu, inf., M. Sc.

Madame Sonia Mathieu est infirmière depuis 1994, et détentrice d’un baccalauréat en sciences infirmières et d’une maîtrise en santé communautaire de l’Université Laval. Elle occupe actuellement le poste d’infirmière clinicienne pour la trajectoire Neuro-vasculaire à l’hôpital de l’Enfant-Jésus au CHU de Québec Université Laval. Madame Mathieu est formatrice auprès du personnel infirmier et de la clientèle ayant subi un AVC ainsi que de leurs proches. Elle a collaboré en tant que consultante experte à la conception de la Trousse d’outils cliniques pour l’évaluation des personnes ayant subi un AVC du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. Elle participe également à la conception de la formation provinciale en e-Learning concernant les soins de l’AVC.

Christine Danjou

Mme Christine Danjou, inf., M. Sc. CSIG(C)

Madame Christine Danjou est infirmière depuis 1999. Détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en Sciences infirmières de l’Université Laval, ainsi que d’une certification nationale de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC). Elle occupe actuellement le poste d’infirmière de pratique avancée en Sciences neurologiques à l’hôpital de l’Enfant-Jésus au CHU de Québec Université Laval. Madame Danjou a collaboré en tant que consultante experte à la conception de la Trousse d’outils cliniques pour l’évaluation des personnes ayant subi un AVC du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. Elle est responsable de la conception de la formation provinciale en e-Learning concernant les soins de l’AVC. Elle est également auteure de plusieurs chapitres de livres et d’articles scientifiques sur des sujets aussi spécifiques que le dépistage, le délirium et la perte d’autonomie en soins infirmiers. Elle est aussi formatrice pour le personnel infirmier.

Présentation : Les réactions psychologiques post-AVC

Olivia Regneault

Mme Olivia Regnault, Psy. D.

La Dre Olivia Regnault est psychologue clinicienne au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) auprès de patients ayant fait un AVC et de patients atteints d'épilepsie. Elle exerce également en bureau privé. Elle a terminé son doctorat à l’Université de Montréal en 2013 et a développé un intérêt pour la psychologie de la santé, et plus particulièrement sur le sujet de l’adaptation du patient à des conditions de santé graves. Depuis 2006, elle donne des formations destinées aux professionnels de la santé et au grand public sur diverses problématiques psychologiques.

Présentation : La sexualité après un AVC : brisons le silence

Louis-Pierre Auger

M. Louis-Pierre Auger, M. Erg., M. Sc.

M. Auger a gradué de la maîtrise en ergothérapie à l'Université de Sherbrooke en 2013 et a ensuite travaillé comme ergothérapeute à l'Hôpital de réadaptation Villa Medica en réadaptation fonctionnelle intensive auprès d'une clientèle atteinte de troubles neurologiques, particulièrement l'accident vasculaire cérébral (AVC). M. Auger a mis de côté sa pratique clinique pour se consacrer à des activités de recherche afin d'améliorer l'offre et la qualité de services en réadaptation sexuelle à la clientèle post-AVC. Il a réalisé une maîtrise en sciences de la réadaptation à l'Université de Montréal (UdeM, 2017-2019), portant sur la création et l'implantation d'un guide d'entrevue à la sexualité ayant pour but de faciliter l'intégration de la sexualité à la pratique des professionnels de la réadaptation. Il est actuellement étudiant au doctorat en sciences de la réadaptation à l'UdeM sous la supervision d'Annie Rochette, PhD, et Johanne Filiatrault, PhD, où il consacre ses travaux à créer avec des ergothérapeutes cliniciens et chercheurs, ainsi que des sexologues, une formation sur la réadaptation sexuelle post-AVC pour ergothérapeutes qui sera diffusée au niveau national. En plus de ses travaux de recherche axés sur la sexualité, le transfert et l'application de connaissances ainsi que l'amélioration des pratiques professionnelles, M. Auger agit comme chargé d'enseignement en ergothérapie depuis 2014 et enseigne présentement à l'Université de Montréal, à l'Université de Sherbrooke et l'Université McGill.

Présentation : Parlure : stimuler la communication fonctionnelle des personnes aphasiques après la réadaptation orthophonique

Claudia Pelletier

Mme Claudia-Lynn Pelletier, orthophoniste clinicienne et professionnelle de recherche, M. Sc.

Madame Pelletier travaille comme orthophoniste auprès des personnes aphasiques depuis 2012. Elle s’est impliquée bénévolement auprès de l’organisme Artère ainsi que dans plusieurs projets de recherche, de transfert de connaissances et de stages novateurs à titre de clinicienne, de coordonnatrice et de professionnelle de recherche. Madame Pelletier travaille à développer de nouvelles alternatives à l’offre de service de santé actuellement disponible aux personnes aphasiques. Dans un contexte où les personnes qui présentent une aphasie chronique ont accès à très peu de services, Parlure représente une innovation des plus intéressantes.

Nicolas Germain-Pouin

M. Nicolas Germain-Pouin

M. Germain-Pouin est détenteur d’un DEC, technique de gestion et intervention loisirs. Son mandat en tant que coordonnateur de l’organisme Artère est de développer les services offerts aux personnes ayant subi un AVC, et qui ont terminé leur réadaptation. Depuis plusieurs années, il travaille à créer des liens solides et durables avec différents partenaires de la communauté (professionnels de la santé, chercheurs, autres organismes) afin qu’Artère puisse mener à bien sa mission. Il repousse ainsi les limites et propose régulièrement des projets novateurs permettant de mieux répondre aux besoins de ses membres.

Présentation : Témoignage d’un survivant

Luis Rivas

M. Luis M. Rivas - Survivant d’un AVC Instructeur, conseiller aux patients, programme La vie après un AVC, Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Luis Rivas a subi un AVC en avril 2011. Il a obtenu son doctorat en génie (télécommunications) juste après sa sortie de la dernière étape du processus de réadaptation en 2012. En 2013, après avoir participé à une version en ligne du programme La vie après un AVC, Luis a réalisé qu’il était prêt à s’adapter à sa nouvelle réalité au lieu de la nier. Avec le soutien du groupe, il a adopté un mode de vie plus sain, puis il a eu envie de devenir un leader lui aussi pour la communauté. Luis a été le premier animateur et instructeur au Québec pour le programme La vie après un AVC en 2014 (programme pilote en personne et virtuel). Six ans plus tard, il est toujours l’animateur principal du programme au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Luis a depuis collaboré avec Cœur + AVC à de nombreux projets à titre de patient partenaire, notamment comme porte-parole à des congrès et à des comités et comme membre du comité fondateur des communautés de soutien en ligne. Il a aussi participé, en 2014, à l’élaboration du guide Votre cheminement après un AVC. Grâce à son engagement, Luis a été récipiendaire du prix Cœur Québec Argent en 2019.

Présentation : Relation between exercise and cognition

Présentation : Exercise and stroke prevention for persons post stroke living in the community

Marilyn Mackay-Lyons

Pre Marilyn Mackay-Lyons, pht, Ph. D.

La Dre MacKay-Lyons est titulaire d’un baccalauréat en sciences (physiothérapie) de l'Université de Toronto, d’une maîtrise en sciences (physiothérapie) de l'Université Southern California et d’un doctorat (physiologie) de l'Université Dalhousie. Elle est professeure à l'École de physiothérapie de l'Université Dalhousie et scientifique affiliée à l'autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse, elle enseigne également au Département de médecine de l'Université Dalhousie. La Dre MacKay-Lyons possède une vaste expérience dans les soins cliniques et la recherche en neuroréadaptation, particulièrement en ce qui touche les stratégies pour optimiser la réadaptation des patients victimes d'un AVC. Elle occupe actuellement le poste de vice-présidente au conseil consultatif de l'Institut de la santé circulatoire et respiratoire des Instituts de recherche en santé du Canada. La Dre MacKay a reçu plusieurs distinctions pour ses contributions à la recherche et à la sensibilisation dans le domaine de la neuroréadaptation, notamment le prix de conférence Enid Graham Memorial, le titre de membre honoraire à vie de l'Association canadienne de physiothérapie, le prix Femmes d'excellence en recherche du Canadian Progress Club, le prix R. Wayne Putnam pour contributions exceptionnelles à l'éducation médicale permanente et le prix pour services insignes de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC du Canada.

Présentation : Nouveautés en réadaptation, la stimulation transcrânienne

Alex Thiel

Dr Alexander Thiel, M.D.

Le Dr Thiel est neurologue et neuroscientifique; il effectue de la recherche translationnelle sur le rétablissement post-AVC en utilisant l’imagerie cérébrale et des méthodes de stimulation cérébrale non-invasives. Son programme de recherche en neuroplasticité a été instauré au sein de l’unité d’AVC de l’Hôpital général juif. La combinaison d’une Unité de soins pour AVC aux stades aigus et d’un laboratoire en imagerie et en stimulation cérébrale non invasive est une première au Canada, et met à la disposition du patient un centre de recherche, à son chevet. L’environnement de recherche clinique a, par la suite, été consolidé par la création, en décembre 2015, d’une plateforme d’essais cliniques au sein de la nouvelle Unité de neurosciences intégrées à l’Hôpital général juif, facilitant ainsi l’évaluation systématique de différentes méthodes de stimulation et d’imagerie en contexte clinique.

Le programme de recherche du Dr Thiel comprend trois branches principales : (i) un programme translationnel pour l’imagerie moléculaire d’un rétablissement post-AVC in vivo avec IRM et études TEP en imagerie neuroinflammatoire et plasticité associés aux neurorécepteurs, (ii) un programme clinique pour la stimulation cérébrale non invasive comme thérapie adjuvante dans la réadaptation précoce post-AVC, et (iii) un programme de connectivité cérébrale avec pour objectif de déterminer si la connectivité bien spécifique des régions interhémisphériques du réseau peut permettre d’identifier les patients qui répondront mieux à un traitement de stimulation cérébrale inhibiteur, et permettre ainsi de personnaliser la stimulation thérapeutique cérébrale.

Présentation : Le programme La vie après un AVCMC de Cœur + AVC : défis, possibilités et nouveaux développements

Andreane Tardif

Mme Andréane Tardif, Dt.P., M. Sc.

Titulaire d’un baccalauréat en nutrition et d’une maîtrise en nutrition publique, Andréane a œuvré au cours de sa carrière dans plusieurs champs d’expertise en nutrition en passant du milieu hospitalier et privé jusqu’à la nutrition internationale. Andréane travaille depuis maintenant plus de 8 ans chez Cœur + AVC pour favoriser le rétablissement et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies du cœur et de l’AVC ainsi que leurs proches. Elle recrute et accompagne régulièrement de nouveaux porte-paroles dans leur cheminement en plus de gérer différents programmes d’autogestion de la maladie comme le programme La vie après un AVC. Maman d’un bébé né avec une importante cardiopathie congénitale, elle s’implique activement avec le CHU de Ste-Justine comme patiente partenaire.