Dernières nouvelles

Lire notre bulletin d'avril.

Lire notre bulletin de Mai.

Lire notre bulletin de juin.


Inscrivez le Congrès 2019 du 3 au 5 octobre à Ottawa en Ontario dans votre calendrier.

Congrès canadien de l’AVC, du 3 au 5 octobre au Centre Shaw, à Ottawa

La Dre Gabrielle deVeber, spécialiste de l’AVC pédiatrique, tiendra la Conférence Hnatyshyn de 2019

Légende : La Dre Gabrielle deVeber, une clinicienne-chercheuse renommée qui a révolutionné le domaine de l’AVC pédiatrique, a été choisie pour tenir la prestigieuse conférence Ramon J. Hnatyshyn de 2019 au Congrès canadien de l’AVC. La conférence a été nommée à la mémoire de l’ancien gouverneur général du Canada, Ramon Hnatyshyn, qui a été le directeur fondateur du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires.

La Dre Gabrielle deVeber, neurologue spécialisée en AVC de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto (SickKids), a défini et dirigé le domaine de l’AVC pédiatrique, transformant la pratique

Le comité directeur du Congrès canadien de l’AVC a le plaisir d’annoncer que la Dre Gabrielle deVeber, neurologue spécialisée en AVC pédiatrique, a été choisie parmi un grand nombre de candidats exceptionnels pour tenir la conférence Hnatyshyn de 2019. Il s’agit de la présentation la plus importante du Congrès; elle se tiendra le jeudi 3 octobre de 16 h à 17 h à la Salle du Canada 1 du Centre Shaw.

« Son leadership dans la recherche, les soins et la formation en lien avec l’AVC pédiatrique a eu un impact important au pays et partout dans le monde », affirme Patrice Lindsay, directrice du changement systémique et du programme sur l’AVC, à Cœur + AVC, et membre du comité d’évaluation des candidatures.

En 1994, la Dre deVeber a ouvert la première clinique d’AVC pédiatrique dans le monde à l’hôpital SickKids. Dans les 25 années qui ont suivi, elle a défini et dirigé le domaine, en plus de former bon nombre des plus éminents spécialistes de l’AVC pédiatrique à l’échelle internationale.

Voici quelques-unes de ses nombreuses réalisations :

  • Elle a établi le Canadian Paediatric Ischemic Stroke Registry, un registre national sur l’AVC ischémique basé sur la population. Des publications de ce registre ont démontré la forte prévalence et la morbidité de la thrombose sino-veineuse cérébrale néonatale, et l’innocuité de l’anticoagulothérapie dans ces cas.
  • Elle a dirigé l’International Paediatric Stroke Study (IPSS), une étude internationale sur l’AVC pédiatrique, en 2003. Aujourd’hui, l’IPSS compte près de 6 000 patients de plus de 100 centres dans 32 pays.
  • Elle a publié plus de 200 articles révisés par des pairs, y compris un article précurseur sur la thrombose sino-veineuse cérébrale dans le New England Journal of Medicine, lequel a été cité plus de 1 000 fois.
  • Elle s’est toujours consacrée à l’éducation et à la formation, donnant près de 200 conférences partout dans le monde et mettant au point trois recommandations fondées sur des données probantes en lien avec le diagnostic, la prise en charge et la prévention de l’AVC pédiatrique. Elle a mentoré des médecins et des résidents de partout dans le monde, créant une génération de spécialistes de l’AVC qui sont maintenant des experts reconnus dans le domaine.
  • Au cours de sa carrière, elle a reçu plusieurs prix (dont six prix d’honneur de sociétés renommées) et a obtenu des millions de dollars en subventionnement.

L’innovation et l’action au cœur du Congrès

Le comité du programme du Congrès canadien de l’AVC a choisi l’innovation et l’action comme thème central pour 2019.

Ces deux éléments seront à l’honneur au Congrès, du 3 au 5 octobre.

Avec la population vieillissante et l’apparition de l’AVC à un plus jeune âge, les demandes de services en lien avec cette affection sont en hausse. De même, la connaissance des symptômes de l’AVC s’est améliorée, de nouveaux traitements et de nouvelles interventions sont disponibles, les fenêtres de traitement sont plus longues, de nombreuses avancées dans le domaine du rétablissement après un AVC ont été réalisées, et les patients qui se présentent à l’hôpital sont plus nombreux à avoir des problèmes médicaux complexes.

Pour faire face à ces changements, les spécialistes de l’AVC doivent améliorer leurs capacités d’intervention grâce à des modèles de soins sous le signe de l’innovation. Il importe aussi de passer à l’action en mettant au point de nouvelles approches de prise en charge et de soutien pour les personnes ayant subi un AVC, notamment les cas d’AVC silencieux menant à un déficit cognitif d’origine vasculaire.

Les professionnels de la santé, les planificateurs du système de santé, les chercheurs et les bailleurs de fonds doivent travailler en collaboration dès maintenant.

Le Congrès canadien de l’AVC 2019 sera un catalyseur d’innovation et d’action, réunissant de grands esprits pour trouver des solutions durables grâce à la recherche scientifique, au dialogue, à l’apprentissage et au réseautage.

Pour en savoir plus, visitez le www.congresavc.ca.

Soumettez votre candidature MAINTENANT!

Les candidatures de toutes les disciplines du continuum de soins de l’AVC sont les bienvenues.

Le Congrès canadien de l’AVC est un événement incontournable dans le domaine. Ne ratez pas cette chance unique d’y présenter vos travaux de recherche, des façons de faire novatrices dans le système de soins, ou de nouvelles approches en prévention, en traitement et en rétablissement.

La période d’appel à communications scientifiques orales ou écrites (affiches) est commencée. La date limite pour présenter un résumé est le mardi 30 avril (le délai ne sera pas prolongé cette année).

Le rassemblement par excellence de la communauté des professionnels de l’AVC au pays se tiendra du jeudi 3 au samedi 5 octobre 2019 au Centre Shaw, au centre-ville d’Ottawa.

Nous invitons les candidats de partout dans le monde et de toutes les disciplines à proposer des résumés, et ce, quel que soit leur rôle dans le continuum de soins de l’AVC, dont les dispensateurs de soins, les chercheurs, les décideurs, et les personnes ayant une expérience vécue de la maladie. Les résumés et la présentation pendant le Congrès doivent être en français ou en anglais. Ils seront évalués par les pairs.

Les auteurs des résumés qui auront reçu les meilleures cotes seront admissibles aux prix des coprésidents pour l’impact et l’innovation, et pourront présenter leurs travaux dans le cadre de la séance spéciale réservée aux principales percées.

Pour en savoir plus sur le Congrès canadien de l’AVC et pour consulter les directives générales d’appel de présentations, visitez le http://www.congresavc.ca/fr.

C’est un rendez-vous à Ottawa en octobre!

Peter Rothwell et Nick Ward, spécialistes de l’AVC du Royaume-Uni, seront parmi les conférenciers du Congrès

Légende : Le Dr Peter Rothwell, à gauche, éminent spécialiste dans la prévention de l’AVC et de la démence, et le Dr Nick Ward, à droite, spécialiste reconnu à l’échelle internationale en réadaptation et rétablissement, font partie des conférenciers en vedette du Congrès canadien de l’AVC 2019, à Ottawa. Restez à l’affût pour en savoir plus sur le programme dans le bulletin d’information de mai!

À propos des Drs Peter Rothwell et Nick Ward

Le Dr Peter Rothwell, neurologue clinicien, s’intéresse particulièrement à l’AVC, à l’hypertension artérielle, aux risques et aux bienfaits de l’aspirine, et à la meilleure façon de mettre en pratique les résultats d’études cliniques et d’autres travaux de recherche dans la prise de décisions cliniques concernant des patients et dans la pratique clinique courante. Il dirige l’Oxford Vascular Study, une étude longitudinale sur les maladies vasculaires, dont les résultats ont changé la façon d’évaluer et de traiter les patients qui ont subi un accident ischémique transitoire (AIT) ou un AVC, au Royaume-Uni et dans le monde entier. L’AIT est maintenant reconnu comme étant une urgence médicale nécessitant un traitement immédiat. L’équipe du Dr Rothwell a démontré que la prise d’aspirine immédiatement après un AIT peut réduire de 80 % les risques d’AVC grave dans les jours suivants. Le Dr Rothwell est conseiller en matière d’AVC, notamment pour la National Stroke Strategy, la Stroke Association et le National Institute for Health and Care Excellence. Il siège également à plusieurs comités scientifiques. Il est l’auteur de plus de 300 articles scientifiques publiés et de plusieurs livres.

Le Dr Nick Ward est consultant en neurologie à l’Hôpital national de neurologie et de neurochirurgie, à Londres, et neurologue clinicien à l’Institut de neurologie de l’Université College de Londres (UCL). Il s’intéresse spécialement à l’AVC et à la réadaptation neurologique, en particulier au rétablissement des fonctions des bras et des mains par la réadaptation neurologique des membres supérieurs. Il est cofondateur du UCLP Centre for Neurorehabilitation (centre de réadaptation neurologique d’UCLPartners), coéditeur de l’Oxford Textbook of Neurorehabilitation et éditeur associé des revues Neurorehabilitation and Neural Repair et Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry. Il dirige également un programme de recherche qui vise à mieux comprendre le handicap du membre supérieur et le traitement après un AVC. Il utilise notamment l’imagerie cérébrale structurelle et fonctionnelle pour étudier la relation entre la réorganisation cérébrale et le rétablissement de la mobilité après un AVC.

Les Drs Peter Rothwell et Nick Ward prendront la parole lors de la séance plénière sur l’innovation et l’impact au Congrès canadien de l’AVC, le vendredi 4 octobre de 15 h 30 à 17 h 30, à la Salle du Canada 1 du Centre Shaw, à Ottawa.

Inscrivez-vous au Congrès dès le 14 mai

L’inscription au Congrès canadien de l’AVC et la réservation d’hébergement commencent le 14 mai. Les tarifs avantageux de préinscription se terminent le 31 juillet. Réservez tôt pour éviter une déception!